HAIKUS


Amel Hamdi Smaoui

...Deux mots sur le haïku.

J'emprunterai à Maurice Coyaud ces mots puisés dans son célèbre livre
" Fourmis sans ombre ", pour le définir.

" Ces petits vers japonais- trois vers, c'est tout- me fascinent par ce qu'ils sont sans en avoir l'air...rien de plus que la saisie éphémère d'un instant : prêt à être oublié, à jamais inoubliable. "

Le haïku, poésie japonaise a eu Bashô, Buson, Issa, Shiki, Santokâ pour principaux maîtres.
Ils se succédérent pour apporter chacun sa touche à cette forme brève qui remonte au tanka, poème de cinq vers :
( 5/7/5/7/7 )

Aussi note-t-on, l'évolution :
-Des règles strictes :
Un poème de 17 syllabes (5/7/5 ) qui doit comporter un mot de saison et un seul ( kigo )
-A une certaine liberté, tout en conservant la forme brève, en harmonie avec l'âme de l'auteur sur le modèle : court/long/court.

* * *

Quelques uns de mes haïkus

Partent le matin
rentrent le soir les oiseaux
comme nos enfants jadis

* *

Chemin quotidien-
aujourd'hui le profil
d'un trois mâts

* *

Envol d’un oiseau
l’objectif à l’affût vise...
ne prend que nuages

* *

Grenades à point
les jolis fruits s'égrènent-
oiseaux barbouillés

* *

Mémo du portable-
un message pour
quand il sera loin

* *


Nappes rouge et blanc-
deux tables de restaurant
prennent le soleil


* *

Le vent se lève-
notre silence pesant
sa rumeur,la mer


* *

Barques matinales-
le chant des marins se meurt
dans le soir bredouille

* * *

Ce site fait partie du réseau francophone de haïku


S'inscrire
| >Liste des sites | >Site aléatoire | << | >>

L'anneau haïku, choisi par Marylène


anneau haiku

Mon livre d'or


Ce site est protégé par copyright

Au fil des saisons
Haïkus au quotidien
Mes recueils
Ecrivez-nous :
galienfr@yahoo.fr

dernière mise à jour
05 aout 2008